groin

groin [ grwɛ̃ ] n. m.
gruing 1190; lat. pop. °grunnium, de grunnire grogner
Museau (du porc, du sanglier), et par ext. Museau tronqué et propre à fouir. Les porcs « enfonçaient en terre leur groin » (Flaubert). Extrémité du groin. boutoir.
Par anal. Visage hideux, bestial.

groin nom masculin (bas latin grunium, du latin classique grunnire, grogner) Museau soutenu par un fort cartilage permettant le fouissage, notamment chez le cochon, le sanglier. Familier. Visage laid, bestial. ● groin (synonymes) nom masculin (bas latin grunium, du latin classique grunnire, grogner) Museau soutenu par un fort cartilage permettant le fouissage, notamment...
Synonymes :

groin
n. m. Museau du porc, du sanglier, du phacochère.

⇒GROIN, subst. masc.
A. — Museau des Suidés. Le cochon, se jetant à plat ventre, s'enfonce le groin dans le sable (FLAUB., Tentation, 1856, p. 608). La truie cogne la porte du groin (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 149). L'animal [un sanglier], le groin bas, a grogné, et soufflé dans les feuilles sèches (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 344).
P. ext. Museau d'un autre animal. Le paléothérium, moitié cheval, moitié tapir, bouleversait de son groin les fourmilières de Montmartre (FLAUB., Bouvard, 1880, p. 83). Un poisson noir au groin blanc (GONCOURT, Journal, 1881, p. 122). Un petit hérisson (...) montra son groin noir, qui a l'air d'être taillé dans une truffe (A. FRANCE, P. Nozière, 1899, p. 251).
B. — P. anal., fam. et toujours péj.
1. Nez d'une personne. C'est Shylock qui a hâte de donner du groin dans le premier cadavre (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 467).
2. Face à l'expression particulièrement bestiale :
... il y avait là l'angle facial de toutes les bêtes, (...) des groins coiffés de casquettes, des espèces de têtes de jeunes filles avec des tire-bouchons sur les tempes...
HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 108.
REM. 1. Grouin, subst. masc., vx, var. graph. Les cochons, les taupes, les musaraignes, qui ont un museau mobile, long et pointu, auquel on donne en particulier le nom de grouin (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 591). Les pommettes des joues très grosses, le front gros, bossu, le nez triangulaire, tous les traits comme poussés en avant et ramassés vers une pointe, une proue, un grouin de sanglier (MICHELET, Journal, 1843, p. 528). 2. Grouinement, subst. masc. Grognement du Suidé. Tout à coup un grouinement rauque et désespéré éclata sous la splendeur solaire (...) on égorgeait un porc (L. DAUDET, Lys sangl., 1938, p. 23). 3. Gro(u)iner, (Groiner, Grouiner)verbe intrans., rare. [Le suj. désigne un Suidé] Grogner. La truie aux mamelles flasques et ridées, aux soies rudes, groinait vers le sol (JAMMES, De l'angélus, 1898, p.115). P. anal. [Le suj. désigne une pers.] Grogner à la manière d'un Suidé. [Le vieillard] répondait à cette réflexion que ces animaux étaient vraiment voraces (...), en grouinant comme s'il avait le museau plein (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 158). Au part. prés. en emploi adj. [En parlant d'un Suidé] Qui grogne. Le flot des villageois (...) empêtrés de chèvres, de moutons, d'ânes, de truies traînant la meute grouinante de leurs cochonnets (FABRE, Oncle Célestin, 1881, p. 71).
Prononc. et Orth. : []. PASSY 1914 et BARBEAU-RHODE 1930 proposent, le 1er à titre de var., une prononc. disyllabique []. Noter une orth. grouin (FÉR. 1768, LAND. 1834; supra rem. 1). Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1174-76 gruing de porc (G. DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, éd. E. Walberg, 2844). Du b. lat. grunium « groin de porc ». Fréq. abs. littér. : 77. Bbg. ARVEILLER (R.). R. Ling. rom. 1977, t. 41, p. 230. - QUEM. DDL t. 3 (s.v. groiner).

groin [gʀwɛ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1175, gruing; du lat. grunnium, de grunnire. → Grogner.
1 Museau (du porc, du sanglier); par ext., museau tronqué et propre à fouir. || Le groin du porc, du pourceau (→ Avaler, cit. 35; caver, cit. 2). || Extrémité du groin. Boutoir. || Passer un anneau dans le groin d'un porc. Anneler; boucle (de groin).Groin de la taupe.
1 Les porcs assoupis enfonçaient en terre leur groin (…)
Flaubert, Mme Bovary, II, VIII.
2 Le sanglier est pendu la hure en bas (…) Du groin, encore souillé de terre, tombent des gouttes de sang (…)
G. Duhamel, les Plaisirs et les Jeux, IV, XIV.
2 Par métaphore (en parlant de la face humaine). Hure, mufle.
3 (…) cette honteuse gueule où je démêlais un groin de goret, des yeux d'usurier de campagne (…)
Huysmans, Là-bas, IV.
REM. On écrit aussi grouin [gʀwɛ̃].
DÉR. Groiner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • groin — groin …   Dictionnaire des rimes

  • groin — 1590s, earlier grine (1530s), from M.E. grynde groin (c.1400), originally depression in the ground, from O.E. grynde abyss, perhaps also depression, hollow, from P.Gmc. *grundus (see GROUND (Cf. ground)). Altered 16c. by influence of loin or… …   Etymology dictionary

  • Groin — Groin, n. [F. groin, fr. grogner to grunt, L. grunnire.] The snout of a swine. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Gróin —  / Groin    A descendant of the royal line of Durin s Folk.    An important figure in the royal genealogies of the Dwarves, Gróin was the grandson of Borin, the younger son of King Náin II, and so could claim direct descent from Durin the… …   J.R.R. Tolkien's Middle-earth glossary

  • groin — groin, groyne The groin is the part of the body between the belly and thigh; a groyne (AmE groin) is a low wall or timber framework built out from a sea shore to prevent beach erosion …   Modern English usage

  • groin — GROIN. s. m. Museau de cochon. Les cochons foüillent avec leur groin. un groin de cochon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Groin — Groin, v. t. [imp. & p. p. {Groined}; p. pr. & vb. n. {Groining}.] (Arch.) To fashion into groins; to build with groins. [1913 Webster] The hand that rounded Peter s dome, And groined the aisles of Christian Rome, Wrought in a sad sincerity.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Groin — Groin, v. i. [F. grogner to grunt, grumble.] To grunt to growl; to snarl; to murmur. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] Bears that groined coatinually. Spenser. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Groin — Groin, n. [Icel. grein distinction, division, branch; akin to Sw. gren, branch, space between the legs, Icel. greina to distinguish, divide, Sw. grena to branch, straddle. Cf. {Grain} a branch.] 1. (Anat.) The line between the lower part of the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • groin — [grɔın] n [Date: (14 19 centuries); : Old English; Origin: grynde valley ; influenced by groin animal s nose ] 1.) the place where the tops of your legs meet the front of your body 2.) a ↑groyne …   Dictionary of contemporary English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.